Misc Endeavor Guide

Koerner

3éme classe
Laborantin
Papy Koerner
7/8/18
297
508
43
Isère 38
#1
Misc Endeavor olympic class
endeavor.jpg
L'Endeavor est l'un des vaisseaux qui pourra être joué dans Star Citizen.

Il s’agit du plus gros vaisseau scientifique et médical connu. L’Endeavor est composé de trois éléments : une cabine détachable appelée "Explorer" qui peut se poser au sol, une partie principale nommé "Workshop" (atelier) dotée de moteurs quantiques et pouvant accueillir des modules fonctionnels, et les modules eux-mêmes.

En effet, le vaisseau de base ne peut réaliser aucune fonction, mais jusqu’à 3 modules peuvent être installés pour le spécialiser dans différentes fonctions scientifiques :

  • Un module télescope géant permet d’étudier l’espace et rechercher des anomalies gravitationnelles et autres points d’intérêt ;
  • Un module laboratoire d’analyse permet de faire des recherche sur des échantillons, des expériences et faire de la chimie ;
  • Un module laboratoire de calcul permet de croiser des données pour créer de l’information de valeur supérieure ;
  • Un module médical peut le transformer en hôpital volant ;
  • Un module bio-dôme permet de faire pousser des plantes aux propriétés particulières ;
  • Un accélérateur de particules peut lui permettre d’optimiser le fonctionnement de composants.

D’autres modules permettent de transporter plus de carburant, plus de personnes, ou de doter le vaisseau d’un hangar.
(source Millénium

Premier niveau: L’explorateur


La science et l’exploration ont toujours avancé main dans la main. Le challenge posé à l’équipe de conception de l’Endeavor était donc de taille : Comment concevoir un vaisseau spatial qui soit adapté et équipé pour remplir ces deux fonctions? La solution : un vaisseau multi-niveau permettant qu’une cabine blindée ‘Explorer’ se détache et parte opérer seule dans des conditions extrêmes.

Créé avec l’armure et les boucliers nécessaires pour survivre à tout, de la pluie de micro-météorites à la mission de reconnaissance dangereusement proche d’une couronne d’étoiles, L’Explorer de l’Endeavor peut se détacher complètement de l’atelier scientifique et opérer de par lui-même. Doté de tout, excepté d’un moteur de saut, la cabine Explorer est taillée pour les opérations risquées là ou l’atelier pourrait subir de lourds dommages voir une destruction potentielle.

Cockpit_render_02bis.jpg



Perso voilà le type de désarrimage explorer/Endeavor que j'aimerai voir en jeu... un gameplay à lui tout seul

Deuxième niveau: L’atelier


Le noyau du concept de l’Endeavor est l’atelier entièrement modulaire, offrant une grille de trois par deux points d’attache pour des nacelles scientifiques et médicales indépendantes. Ces nacelles, détaillées plus loins, font évoluer la gamme depuis les laboratoires standards jusqu’aux rampes de lancements de vaisseaux spatiaux ou encore des concepts encore plus exotiques. La plupart sont construits par MISC, bien que la société ait rendu les points d’attache “open source” pour encourager le futur développement de nacelles plus spécifiques. Quand laissés en orbite, l’atelier et le moteur peuvent continuer à fonctionner ensemble comme un laboratoire expérimental.

Troisième niveau: Le moteur

Le moteur de l’Endeavor a été pensé pour générer la puissance nécessaire afin de supporter les modules listés ci-dessous, autant qu’une variété de futures nacelles, actuellement en dévelopement. Il contient un générateur de classe capitale ainsi que les propulseurs principaux du vaisseau. A noter que le moteur ne peut se détacher de l’atelier lorsqu’il est dans l’espace, et qu’il est impossible de manoeuvrer sansles propulseurs de la nacelle Explorer.

Modulatrité extrême

La modularité de l’Endeavor est basée sur le concept d’une grille “branchez et jouez*” qui peut accueillir jusqu’à six modules indépendants attachés en même temps.Les modules sont habituellement installés par paires (symétriquement) afin de préserver l’équilibrage du système de propulsion. Tous les modules affichent le nombre de points d’ancrage qu’il leur faut, allant de 2×1 (deux espaces, un de longueur) jusqu’à 3×2 (les six points d’ancrage).Les éventuelles autres restrictions sur les connexions des modules sont listées dans leur description ci-dessous.

Biodome


Aussi longtemps que l’humanité s’étendra à travers la galaxie, il y aura toujours besoin des éléments les plus basiques pour la préserver. Les modules biodome de l’Endeavor ont été étudiés pour supporter des opérations agricoles continues, adaptant et faisant croître des denrées alimentaires qui peuvent ensuite êtres vendues pour générer du profit.
Taille : 2×1
Limite : Deux jeux (Deux dômes par jeu pour un total de quatre) par vaisseau.

Réseau de télescope


Dès l’instant où l’Homme a regardé le ciel pour la première fois, il a rêvé d’apprendre ce qui se cachait derrière les étoiles. Le réseau de télescope optionnel transforme l’Endeavor en un puissant observatoire stellaire mobile, avec un réseau d’instruments permettant à l’équipage de collecter des informations depuis les profondeurs même de l’espace. Ces données, utiles autant pour l’étude de navigation basiques que pour la découverte de points de sauts, peuvent êtres vendues à prix d’or sur le marché.
Taille: 2×1
Limite: Une installation (Un seul télescope) par vaisseau.


Variante sympathique du télescope
endeavor telescope 1.jpg


Super Collisionneur
endevor colisionneur et recherche bis.jpg

Le module le plus reconnaissable de l’Endeavor, le super collisionneur circulaire, n’est en fait qu’une petite partie d’une installation plus élaborée. Ce gros module inclut une paire de “chambres blanches” idéales pour peaufiner et sur-cadancer des composants de vaisseaux. Les passionnés ainsi que les professionnels cherchant à repousser les limites de leurs armes, propulseurs ou autres améliorations peuvent maintenant le faire avec une précision atomique grâce à l’accélérateur autorisant les tests de nouvelles limites théoriques en toute sécurité; élevant la barre des performances du composant aussi haut que possible.
Taille : 2×2

Nacelle d’équipage et d’équipement de service (2×1)

L’enceinte d’équipage et d’équipement de service ajoute de nouvelles installations à bord de l’Endeavor à destination de l’équipage, permettant à l’atelier de fonctionner en autonomie pour de longues missions ou bien offrant la possibilité d’accueillir un équipage plus nombreux.

Nacelle de recherche générale (2×1)

La nacelle de recherche générale est destinée à être une installation multi-usage pouvant accueillir un panel de recherches scientifiques : microscopie, expériences en gravité zéro, études biologiques, etc. Avec des espaces internes pour des scanners de précision, des échantillons et spécimens de collection, des spectromètres et des analyseurs chimique, la nacelle est capable de cataloguer de nouvelles données experimentales aussi bien que de produire des composants de pointe. Note : Cette nacelle n’est habilitée qu’aux expérimentations autorisées par l’UEE.

Nacelle de science générale (2×1)

La nacelle de science générale est le module “analytique” de l’Endeavor, avec des points d’installation pour tout un panel d’ordinateurs scientifiques et de base de données. Cette nacelle est orientée vers le traitement interne des données récoltées à l’extérieur, accompagnée de systèmes coûteux pour transformer les données bruts récupérées par la nacelle de recherche générale et le réseau de téléscope en données de valeur à vendre ou échanger.

Nacelle réservoir de carburant (aka Nacelle cargo) (2×1)

La nacelle réservoir de carburant prend un minimum d’espace pour ajouter de la capacité de stockage d’essence pour des missions de longue durée. La nacelle réservoir de carburant est habituellement utilisée par les équipages d’Endeavor s’aventurant profondément dans l’inconnu.

pods.jpg
 
Dernière édition:

Koerner

3éme classe
Laborantin
Papy Koerner
7/8/18
297
508
43
Isère 38
#2
Nacelle infirmerie (2×2)

La nacelle infirmerie est un grand (2×2) ensemble de salles reliées opérant essentiellement comme un hôpital, complétée par des blocs opératoires, des salles de ré-éducation, etc. L’infirmerie de l’Endeavor est habituellement utilisée à coté de la piste d’atterrissage, transférant les patients des champs de batailles et autres catastrophes pour traitement ou récupération.
Taille: 2×2

Le Module médical pouvant équiper l'Endeavor possède tout l'équipement nécessaire pour soigner n'importe quelle blessure ou maladie survenant lors des voyages interplanétaires. Rien que cela pourrait garantir à un joueur offrant un tel service dans un secteur populaire une très forte demande, pour peu que la concurrence entre plusieurs Endeavors ne soit pas trop féroce. Les Modules médicaux offrent néanmoins un service supplémentaire indispensable dans toute la constellation des services possibles : un point où les personnages pourront réapparaître avec leur vaisseau (s'ils sont petits).

Lorsqu'un personnage meurt, le joueur aura le choix de le faire revenir à la zone de stationnement munie d'un hôpital de son choix contre une somme définie. Puisque chaque Endeavor équipé en conséquence pourra diffuser une balise d'identification avec l'information de prix, les "clients" pourront faire leur choix en connaissance de cause, et probablement choisir la solution leur permettant de revenir le plus vite dans l'action. Lorsque le personnage réapparaîtra dans la section hospitalière de l'Endeavor, le joueur pourra le diriger vers une zone d'attente dans laquelle il pourra sélectionner le vaisseau de son choix pouvant être contenu par le hangar de l'Endeavor. Le possesseur de l'Endeavor devra alors payer un surplus pour garantir la livraison rapide et à distance des vaisseaux, et répercutera alors ce prix à ses services pour garantir un profit. Une fois que ce vaisseau sera livré, le personnage réapparu pourra, ainsi que son équipage s'ils étaient plusieurs, monter à son bord pour partir de leur côté.

Endeavor-BLKHM-WIP02 bis.png

Piste d’atterrissage (2×1)


La nacelle de piste d’atterrissage emporte un seul et large hangar sous le vaisseau et l’attache directement à d’autres nacelles laboratoires. Habituellement utilisée en complément des opérations médicales, la piste d’atterrissage est assez spacieuse pour accueillir plusieurs ambulances Cutlass et est équipée d’une zone de décontamination complète. Notez que bien que la piste d’atterrissage ait été inventée pour marcher de pair avec avec les opérations d’ambulance, elle marche aussi au coté de modules de science standard et peut loger des vaisseaux de taille modeste.
Taille: 2×1
Limite : Un complexe (une seule piste) par vaisseau

Options d’achat à l'origine (source: traduction SC France)
Vous ne voulez pas personnaliser votre propre Endeavor ? MISC rend disponible un ensemble de configurations s’adressant aux besoins les plus populaires.

Classe découverte (Discovery Class)
Les options de la classe découverte incluent une variété de laboratoires multi-usages et d’installations de stockage: Une nacelle d’équipage et d’équipement de service, une nacelle de recherche générale et une nacelle de science générale. Cette configuration convient à tous les usages, allant de la recherche médicale mobile à l’exo-achéologie (avec l’Explorer pour se poser sur une planète), ou encore la production de drogue illégale.

Classe olympique (Olympic Class)
Construite initialement pour la recherche agricole, l’Endeavor de classe Olympique inclut deux ensembles de nacelles Biodome, pour un total de quatres environnements d’agriculture complètement hermétiques.

Ensemble de Maître (Master Set)
L’ensemble de Maître de L’Endeavor inclut un exemplaire de chaque module actuellement disponible. Notez que les modules inutilisés seront stockés dans le hangar, car l’ensemble de Maître ne peut activer tous les modules simultanément.

Classe espoir (Hope Class)
Dédié Hopital/infirmerie avec son module hopital (2x2) et sa landing bay (2x1)

Classe Exploration
Et bien non............... il vous faudra le master set, ou bien acheter lors d'une vente anniversaire les modules correspondants.... (télescope 2x1 et super collisionneur2x2, ou télescope + nacelle science + fuel pod ou crew pod.... etc)

endeavor hardpoints.jpg


endevor bis.jpg

page officielle CIG 2015

Page officielle Pledge Endeavor
 
Dernière édition:

Koerner

3éme classe
Laborantin
Papy Koerner
7/8/18
297
508
43
Isère 38
#7
...Oui d'ailleurs je me demandais si l'agriculture sera rattaché à la branche logistique ou scientifique avec l'Endeavor, plus je lis des articles et plus je m'aperçois que les gamers du jeu rapproche le gameplay agri du gameplay science.... à méditer
 

Koerner

3éme classe
Laborantin
Papy Koerner
7/8/18
297
508
43
Isère 38
#8
Focus sur le Biodome ou module organique

Star-Citizen-Endeavor-Biodome-Pod-72.jpg

Le Module Organique permet la culture et la récolte de formes végétales très variées dans un environnement très précisément contrôlé, pour en faire du profit. Les conditions minimales pour cette exploitation sont de la terre, des fertilisants, des graines et de l'eau, que vous pourrez tous trouver dans les magasins spécialisés de la plupart des zones d'atterrissage, ou dans d'autres cas, trouvés ou extraits de l'environnement.

La culture agricole est un processus demandant un travail intense et une attention extrême aux détails. L'équation s'écrit essentiellement avec deux variables : quelles sont les conditions adéquates pour qu'une plante en particulier soit exploitée au mieux, et ensuite fournir ces éléments selon un rythme adéquat. L'ajustement se fait par la qualité du sol employé, le type de fertilisant, la température, la quantité d'eau et la quantité de radiation.

Un Module Organique est composé de deux Biodômes, chacun étant subdivisé en plusieurs sections, elles-mêmes pouvant être semées avec une espèce particulière. Chaque section dispose de ses propres lumières et de sa propre console qui détermineront le type et la quantité de radiations délivrées de manière automatique. La température d'un Biodôme (et non celle d'une section particulière) pourra être régulée, ce qui vous imposera de faire un compromis sur celle-ci afin de convenir à la majorité des plantes composant les différentes sections de ce Biodôme. L'arrosage, la fertilisation et la récolte seront des tâches strictement manuelles.
biodome analyse.jpg

La plupart des plantes communes et robustes s'accommoderont sans mal d'un environnement standard composé d'un sol quelconque avec des quantités usuelles de fertilisants à base de nitrogène, de phosphore et de potassium, une température modérée, un peu d'eau et 8 à 10 heures par jour de radiations des lampes chauffantes. En revanche, des plantes plus exotiques et donc par essence plus chères pourront exiger, afin d'atteindre leur plein développement un sol plus riche, ou un fertilisant particulier, une température plus ou moins élevée, plus ou moins d'eau et un type et une quantité de radiations différents.

Pour chaque espèce végétale, un casse-tête différent sera en jeu, et le rôle du fermier sera de trouver la solution optimale pour obtenir le meilleur rendement entre la qualité finale des plantes matures et les coûts de production. La plupart des plantes seront jugées sur leurs qualités une fois récoltées et dans l'usage qui peut en être fait : consommation humaine, usage en tant qu'herbe ou épice, parfum ou utilisation pharmaceutique. D'autres en revanche, seront plutôt décoratives. Alors que certains paramètres pourront être préservés pour quelques temps, d'autres en revanche, comme la fraîcheur même des plants récoltés, seront déterminants et imposeront des livraisons très rapidement après la récolte pour garantir un prix de revente maximal.

Un fermier productiviste pourra toujours assurer un solide revenu en se concentrant sur les plantes de base, mais de bien plus belles opportunités seront à saisir dans l'expérimentation de la culture et de la récolte de plantes bien plus rares et donc plus recherchées. Ces recherches ne seront pas simples et coûteront cher, puisqu'il faudra tout aussi bien trouver les graines pour commencer, mais aussi procéder par de nombreux essais et erreurs avant de tomber sur une méthode efficace, ce qui pourra représenter une montagne de coûts initiaux.

Puisque toutes les facettes du jeu tournent autour de la course au développement, plusieurs pistes sont à l'étude, dont celle de restreindre la croissance de certaines plantes en réponse à certaines radiations. Ces radiations, potentiellement très chères à produire artificiellement, seraient alors à aller chercher à leur source même, telle la couronne d'une étoile précise, ou encore la nimbe d'une nébuleuse. Le déplacement nécessaire de la structure entière dans ces zones irait alors avec les risques associés et surtout attiserait l'intérêt que représente ce genre de vaisseau à quiconque séjourne dans ces lieux reculés.

biodome analyse2.jpg
 

Fichiers joints

Dernière édition: